Galvanisation à chaud
de l'acierindustriellemoyennes séries

galvanisation à chaud
galvanisation à chaud
galvanisation à chaud
galvanisation à chaud
galvanisation à chaud
Ajouter à mes favoris
Ajouter au comparateur
 

Caractéristiques

Procédé
à chaud
Substrat
de l'acier
Applications
industrielle
Mode de production
moyennes séries, grandes séries, petites séries
Certifications
ISO 9001

Description

Par galvanisation à chaud, on entend généralement l'immersion de l'acier ou du fer dans une cuve contenant du zinc fondu à une température moyenne de 450°C. Ce procédé ne peut cependant pas être séparé d'un nettoyage complet des articles à galvaniser et cette opération est réalisable par un prétraitement chimique en différentes étapes : dégraissage, décapage, rinçage, fluxage qui permettent de retirer les huiles, graisses, rouille, calamine présentes sur les surfaces des articles ferreux. Les autres opérations à effectuer avant l'immersion dans le préchauffage et le séchage du zinc chaud. Cette étape se déroule à une température comprise entre 80°C et 100°C et permet au matériau de sécher et de limiter les déformations qui pourraient survenir suite à un choc thermique. Après cette phase, les artefacts sont prêts à être immergés dans le bain de zinc. La vitesse d'immersion et le temps de séjour dépendent du type, du poids et de la taille de l'appareil. L'adhésion à ces actions permet d'absorber le zinc dans l'acier, ce qui lui confère une résistance supérieure à la corrosion par rapport à d'autres types de zingage (électrodéposition, froid, etc...). De plus, la particularité singulière, grâce à la propriété du zinc galvanique, protège le fer même en cas d'impact ou d'abrasion qui ont conduit à un décollement de la couche protectrice et ce parce que le zinc, présent à proximité de ces zones, se sacrifie sur les surfaces découvertes avec une garantie totale de la protection contre la corrosion.

---

VIDÉO

* Les prix s'entendent hors taxe, hors frais de livraison, hors droits de douane, et ne comprennent pas l'ensemble des coûts supplémentaires liés aux options d'installation ou de mise en service. Les prix sont donnés à titre indicatif et peuvent évoluer en fonction des pays, des cours des matières premières et des taux de change.